mardi 4 novembre 2014

Visite insolite de Barcelone à vélo. La Suisse parle de nous!

http://www.atelier-33.ch/veloromand/wp/2014/11/04/barcelone-la-passion-au-bout-du-guidon/


Par Didier Bender - Découvrir Barcelone à vélo: l’idée était trop tentante pour ne pas franchir le pas. Nous avons donc enfourché nos bicyclettes, des vélos verts type hollandais de l’agence Green Bikes Barcelona, et sommes partis dans la roue de Lucie, notre guide de Barcelonavelo, une agence qui propose des visites guidées de la capitale catalane.
Nous avons donc enfourché nos bicyclettes, des vélos verts type hollandais de l’agence Green Bikes Barcelona. Photo Didier Bender
Nous avons enfourché des vélos verts type hollandais de l’agence Green Bikes Barcelona. Photo Didier Bender
Française tombée amoureuse de Barcelone après un séjour universitaire, Lucie s’est établie dans la capitale catalane. Avec Barcelonavelo, elle propose des tours guidés inédits dans sa ville d’adoption. Des balades privées ou en groupe. A la carte. Loin des Ramblas et de ses touristes, la guide emmène ses compagnons de route dans les ruelles du quartier Gothique, où s’est écrit une partie de l’histoire de Barcelone. La balade se poursuit à travers El Born – un quartier autrefois peu fréquentable où s’installent aujourd’hui des boutiques chics et bobos -, le parc de la Ciutadella, si présent dans l’histoire de la ville.
Poble Nou, avec ses potagers familiaux
Quatre heures de balade

La joyeuse caravane quitte le centre historique pour découvrir une ville en plein chantier. Autour de la Tour Agbar « rachetée 150 millions d’euros par le consortium Grand Hyatt, elle sera transformée en hôtel de luxe », souligne Lucie. Ici, la ville nouvelle se construit. Le rond-point de Glories, emblématique de la ville, est « tombé ». L’antique marché aux puces a été rasé. Il reprend vie, un jour sur deux, dans un bâtiment flambant neuf.
La guide emmène ses compagnons de route loin des Ramblas et de ses touristes. Photo Didier Bender
La guide emmène ses compagnons de route loin des Ramblas et de ses touristes. Photo Didier Bender
Plus loin, le quartier de Poble Nou, avec ses potagers familiaux qui résistent à la spéculation immobilière, offre un havre de tranquillité aux cyclistes. La balade rejoint finalement le bord de mer. Depuis 1992 et les Jeux olympiques, Barcelone s’est découverte méditerranéenne. Les habitants ont réinvesti la plage. Tout le front de mer a été repensé. A l’extrémité de la ville se tient le nouveau Musée des sciences naturelles, « génial à visiter avec des enfants », souligne notre guide. Inauguré en 2011, il doit donner vie à cette nouvelle zone de Barcelone.
Direction La Barceloneta, littéralement la Petite Barcelone, un quartier gagné sur la mer dès 1753, au moment de la construction du parc de la Ciutadella. Autrefois quartier de pêcheurs et de marins, la Barceloneta subit une profonde mutation, avec des prix immobiliers poussés à la hausse avec des appartements loués pour les touristes. Entre ces derniers et les habitants du quartier, la cohabitation est parfois difficile, comme en témoignent les nombreuses banderoles affichées sur les balcons des bâtiments du quartier. Derniers tours de roue et retour sur la Place George Orwell après 4 heures d’une balade urbaine et culturelle.
Le parc de la Ciutadella, si présent dans l’histoire de la ville. Photo Didier Bender
Le parc de la Ciutadella, si présent dans l’histoire de la ville. Photo Didier Bender
Alors, toujours pas convaincu de tenter l’expérience de visiter Barcelone à bicyclette? La pratique du vélo se démocratise pourtant à Barcelone. On en veut pour preuve les 207 km de pistes cyclables, les 120’000 abonnés au Bicing, le système de prêt de vélo avec bornes installées dans toutes la ville ou encore les innombrables bureau de location de deux-roues et autres vélos électriques (pour les touristes désireux de grimper sur la colline de Montjuïc ou d’aller se reposer sur les bancs en mosaïque du Park Güell, sur les hauts de la ville).
Didier Bender
Pour plus de renseignements:

mercredi 1 octobre 2014

Visite insolite de Barcelone à vélo. Du Port Vell à la Marina de luxe

Transformations du Port Vell (Vieux Port de Barcelone)


Le temps passe...la ville grandit et évolue au rythme des révolutions et des investissements.


Le Port de Barcelone s'est construit au 17ème siècle: en 1762, une première digue est bâtit puis rallongée en 1864 et enfin en 1882. Les mouvements marins ont ramené des sédiments, sables et roches autours de l'ile des Maians (sur l'emplacement actuel de la Gare de France), ce qui, au fil du temps, a formé le quartier de la Barceloneta.

Voici une gravure du 17ème siècle. On aperçoit la rivière du Rec Comtal et la Citadelle militaire à droite



















Aujourd'hui Barcelone possède 3 ports de plaisance (Forum, Port Olympique et Port vell), le port de croisière où peuvent s'amarrer 5 villes flottantes et un méga-port industriel avec plus de 7 kms de dock, faisant de Barcelona la première puissance portuaire méditerranéenne et la 2ème Européenne.

La gestion du port est de domaine national: Puertos del Estado dépend du ministère des Transports et Travaux Publics MAIS sa gestion est déléguée à des entités privées sous forme de concessions... L'agrandissement du port relève par contre de la compétence de la Catalogne.

Le Salamanca Group, un groupe d'investissement privé anglais, acquiert la marina du Port Vell en 2010 pour (seulement) 4,5 millions d'euros. La restructuration du port coûtera 25 millions et la concession est acquise pour 10 ans.

http://www.theguardian.com/world/2012/apr/21/billionaire-superyachts-barcelona-barrios

L'histoire a déjà fait certains remous puisqu'il a été dit dans plusieurs médias que derrière le Salamanca Group se cache 3 oligarques russes reliés à Lukoil.

Lukoil qui est le plus grand producteur russe de pétrole est devenu, en Avril 2012, la première société russe à réaliser un énorme investissement dans le port de Barcelone. C'est grâce à un accord avec le catalan Meroil que Lukoil a finalement investi 50 millions d'euros afin d'installer un nouveau terminal pétrolier dans le Moll de l'Energia (8 nouveaux dépôts, soit 360.000 m3 de pétrole) dans le port industriel (sur une superficie de 40.000m2). Etaient présents à l'inauguration le président de la compagnie, Mr. Alekperov accompagné par le président de la Generalitat, Artur Mas.


Le département Anti-fraude de Catalogne a mené son enquête sur la pétition d'un particulier.
http://www.elmundo.es/cataluna/2014/05/03/5364ba58e2704e68078b456e.html


Anti-fraude souligne que le Salamanca group aurait en effet reçu des fonds à travers une succursale du groupe (Salamanca Nine dont le siège se trouve à Chypre) et de sociétés off shore «opaques» tels que le Hadar Found ( îles Caïman) ou le Moorfield Investments Holding (îles Vierges)...bref, un big buisness!
http://www.abc.es/20120430/espana/abci-lukoil-cataluna-tercera-201204301710.html




La nouvelle Marina de Luxe

Réduction du nombre d'amarres de 413 à 167
Le prix de l'amarre passe de 400€/mois à 700/1000€ pour les petits voiliers.









Mais, finalement, peut importe qui est derrière tout ça, n'est ce pas??
L'important, ce n'est pas la corruption ni le blanchiment d'argent de ventes d'armes, drogues ou prostitution...non, l'important c'est que Roman Abramovich* puisse enfin amarrer son Eclipse de 163 m de long! 

Puisque le maire d'Antibes (ville qui appartient déjà aux russes) a du rejeter le plan de l'oligarque qui voulait construire un ponton sur la presqu'ile (et parque naturel) de Croë...notre cher Roman, s'est rabattu sur la capitale Méditerranéenne.

Voilà donc ce qui se trame à Barcelone.


Un port de luxe qui offrira, à l'arrivée des mega-yatchs, ces différents services 24h/24:

  • Un personnel polyglotte qui pourra s'occuper de toutes les procédures administratives (douane, immigration)
  • Une équipe de skippers
  • Un hélicoptère
  • Assistance médicale sur place
  • Un concierge VIP pour aider les nouveaux-venus à réserver un restaurant ou à faire du shopping sur le Passeig de Gracià
  • Une équipe de surveillance pour une sécurité absolue (barrière de protection pour restreindre l'accès au public, d'un quai qui était justement public jusqu'à il y a pas si longtemps.

Merci Roman!!

* Roman Abramovich  (Source wikipedia)